La Compagnie

La Compagnie Kalisto

Dans la mythologie grecque, “Callisto” (en grec ancien Καλλιστώ / Kallistố, de καλλίστη / kallístê, « la plus belle ») est une nymphe d’une très grande beauté. Et dans le Bassin Potassique alsacien, on trouva de nombreuses mines de “Kali”…

Inscrite depuis 2009 dans le paysage haut-rhinois, pourvue dès sa naissance de fortes réminiscences lorraines, la Cie Kalisto – Théâtre est néanmoins fondamentalement mulhousienne. A l’écoute des énergies locales, elle contribue à l’animation culturelle du territoire par le biais d’actions et de diffusion de ses créations. Artistiquement, La Cie Kalisto – Théâtre défend un théâtre simple, généreux et engagé plaçant l’acteur et son humanité au centre de créations orientées principalement autour des écritures contemporaines.

En 2009, elle bénéficie de résidences au CREA-Kingersheim et au Théâtre de Poche- Wesserling et crée “Slaves”, une déambulation sur le thème de l’identité et de la migration avec des textes de nouvelle dramaturgie russe.

La Kalista

En 2010, elle lance “La Kalista” un studio théâtre qui accueillera de nombreux spectacles en cours de création contribuant à un échange intime entre artistes et spectateurs. La même année, elle crée “Drôles d’émancipations” (plaisanteries tchekhoviennes), une forme légère qu’elle jouera de nombreuses fois en appartement et notamment au Théâtre de la Sinne-Mulhouse ou dans le cadre des “coups de pouce” au Taps Scala-Strasbour

Drôles d’émancipations

En 2011, après une résidence à La Filature en mai, elle crée en novembre “Parasites” de Marius Von Mayenbourg au CDN de Colmar.

En 2012, elle crée “Made in France” textes de (Rémi De vos), une forme légère qu’elle jouera de nombreuses fois en appartement, à DMC ou encore dans des centres sociaux. Elle démarre parallèlement une résidence à la Margelle-Staffelfelden.

En 2013, elle tourne “Made in France” au Festival D’avignon et crée “Love and Money” de Dennis Kelly à la Margelle puis à la Filature-Scène Nationale-Mulhouse.

En 2014, elle continue ses multiples actions socio-culturelles sur le territoire (ateliers, commandes, théâtre forum…)

En 2015, elle participe avec succès au Festival d’Avignon avec “Love and Money” à La Manufacture-collectif contemporain et elle met en place la même année le festival de micro-théâtre “La Nuit des compagnies” à Motoco.

En 2016, elle poursuit plusieurs résidences (Halle Au blé- Altkirch, Ferrette- Manifestation “Kasern”, La Filature, Théâtre Ici et là). Fort de son premier succès, elle lance la deuxième édition du festival de micro-théâtre la “Nuit des compagnies”. Elle obtient le Prix de la culture de la Ville de Mulhouse.

En 2017, elle créée “L’abattage Rituel de Gorge Mastromas” à Altkirch qu’elle joue dans différentes salles du Grand Est. Elle continue également ses tournées avec “Love and Money”, et réédite son festival “la Nuit des compagnies” pour une troisième édition. Elle obtient le Prix court-circuit (ESS) pour le projet Kalisto Kafé.